Les taux d'intérêt augmentent alors que la Justinflation oblige les canadiens à s'endetter davantage pour survivre

OTTAWA, ON — Le candidat au poste de premier ministre, Pierre Poilievre, a émis la déclaration suivante au sujet de la hausse des taux de la Banque du Canada :

« Aujourd’hui, la JustinFlation a amené la Banque du Canada à augmenter le taux d’intérêt de 0,75 %, une autre hausse énorme qui rendra les dettes et les paiements hypothécaires encore plus coûteux pour les Canadiens, car beaucoup d’entre eux ne tiennent qu’à un fil.

La cause de ces hausses de taux ? La JustinFlation.

Les déficits inflationnistes de Trudeau et la Banque du Canada qui lui sert de guichet automatique ont injecté 500 milliards de dollars pour faire grimper le coût des biens. Les impôts n’ont fait qu’aggraver la situation, en augmentant les coûts de production des entreprises et les coûts d’achat des Canadiens.

Les Canadiens empruntent davantage pour manger, faire le plein de leur voiture et payer leur hypothèque. La dette des consommateurs s’élevait à 2,32 billions de dollars au deuxième trimestre de cette année, soit 8,2 % de plus qu’à la même période l’an dernier. L’inflation a poussé les étudiants à occuper jusqu’à trois emplois et, dans certains cas, à fréquenter les banques alimentaires simplement pour manger.

J’ai un plan de “gros bon sens” pour combattre la JustinFlation. En tant que premier ministre:

  1. J’éliminerai la taxe sur le carbone ;
    Je mettrai fin aux déficits liés à l’impression d’argent ;
    Au lieu de créer de l’argent, créer davantage de ce que l’argent permet d’acheter : produire davantage d’énergie et de nourriture canadiennes et construire davantage de maisons.

En d’autres termes : Faire plus, en dépensant moins. Avec des chèques de paie, pas des dettes ».