Poilievre demande à Mendicino de démissionner pour avoir fait de fausses déclarations aux Canadiens pour suspendre leurs libertés civiles

Toronto, ONAujourd'hui, le candidat au poste de premier ministre Pierre Poilievre a demandé au ministre de la Sécurité publique Marco Mendicino de démissionner pour avoir fait de fausses déclarations aux Canadiens à la Chambre des communes et avoir créé une fausse excuse pour invoquer la Loi sur les mesures d’urgence.

Le 28 avril, à la Chambre des communes, le ministre Mendicino a déclaré : « C'est sur les conseils des forces de l'ordre que nous avons invoqué la Loi sur les urgences. »

Puis, le 11 mai, la commissaire de la GRC, Brenda Lucki, a déclaré : « Non, il n'a jamais été question de demander la Loi sur les mesures d’urgence ».

De plus, le 2 juin, l'ancien chef de police d'Ottawa, Peter Sloly, a déclaré : « Je n'ai pas fait cette demande, et je ne sais pas si quelqu'un d'autre au sein du Service de police d'Ottawa l'a fait. » 

Maintenant, le sous-ministre de la Sécurité publique Rob Stewart dit : « Je crois comprendre qu'il y a un malentendu sur les mots du ministre. »

« Il est clair comme de l'eau de roche que le ministre a fait de fausses déclarations à la Chambre des communes », a déclaré M. Poilievre. « Et ce n'était pas seulement à propos de quelque chose d'insignifiant. Il voulait donner à Trudeau une couverture pour invoquer la Loi sur les mesures d’urgence, geler les comptes bancaires des gens et piétiner les libertés civiles. »

Poilievre a appelé le ministre à démissionner. « Le ministre a fait de fausses déclarations. Sil a fait une erreur, alors il est incompétent. Sil a menti, alors il est malhonnête. Dans tous les cas, il ne peut pas garder ce poste important. »

- 30 -