Poilievre tiendrait tête à l'Iran, il se battrait pour la justice des familles des victimes

Toronto, ON - Le candidat au poste de premier ministre Pierre Poilievre a fait la déclaration suivante sur la position des Canadiens d'origine iranienne :

« Je suis ici aujourd'hui avec des membres de la famille des victimes du vol abattu par l'Iran en janvier 2020 pour s'engager à faire ce que le gouvernement Trudeau ne fera pas : demander justice pour ces familles en tenant tête à l'Iran.

Le gouvernement Trudeau a rendu hommage aux victimes, mais en raison de son soutien à un accord américano-iranien, refuse de tenir tête aux auteurs de cette attaque, laissant les familles sans justice et sans le soutien dont elles ont tant besoin. Le Canada doit indemniser les victimes en saisissant les biens du régime, classer le CGRI en tant qu’organisation terroriste, poursuivre l'affaire PS752 devant la Cour pénale internationale et dénoncer les atrocités commises par l'Iran en matière de droits de la personne.

Je défendrai le peuple iranien contre les atrocités du régime en matière de droits de la personne, de ses ambitions nucléaires et de la promotion de la terreur à travers le monde. Je travaillerai sans relâche jusqu’à ce que justice soit rendue pour les victimes canadiennes du régime. Un gouvernement Poilievre mettrait en œuvre les recommandations mises de l'avant par l'Association des familles des victimes du vol PS752 :

  1. Inscrire le CGRI en tant qu’organisation terroriste.
  2. Indemniser les victimes le plus tôt possible et adopter une législation pour saisir les avoirs du régime pour payer ces indemnisations.
  3. Ordonner au ministre des Affaires étrangères de tenir le régime iranien comme responsable devant l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et la Cour internationale de justice (CIJ)
  4. Rendre disponibles les ressources d'application de la loi pour sécuriser la communauté irano-canadienne, en mettant fin au sanctuaire des anciens agents du régime au Canada.
  5. Poursuivre l'affaire PS752 devant la Cour pénale internationale.
  6. Dénoncer la manipulation des institutions de l'ONU par le régime iranien en exposant ses atrocités en matière de droits de la personne.
  7. Imposer les Sanctions Magnitsky à tous les agents du régime responsables de l'explosion du PS752.
  8. Adopter une législation sur les boucliers humains - le régime iranien a utilisé des vols commerciaux comme boucliers humains contre une attaque présumée contre l'Iran - et tenir le régime responsable ».

- 30 -